Directives de KDE pour les interfaces Homme / Machine

Les directives « HIG » (Human Interface Guidelines) d’interface Homme / Machine de KDE offrent aux concepteurs et aux développeurs un ensemble de directives pour produire des interfaces pour les utilisateurs, agréables, utilisables et cohérentes pour les applications convergentes de bureau et mobiles et les composants graphiques d’espace de travail. Leur objectif est d’améliorer l’expérience des utilisateurs en rendant les interfaces des applications et des composants graphiques plus cohérentes et donc plus intuitives et plus faciles à apprendre.

Simple par défaut, Puissant lorsque nécessaire.

Vision de la conception

La vision de la conception de KDE se focalise sur deux attributs du logiciel de KDE, reliant son avenir à son histoire :

Simple par défaut…

Simple et accueillant. Les logiciels de KDE sont agréables à vivre et faciles à utiliser.

  • Faites en sorte qu’il soit facile de se concentrer sur ce qui compte — Supprimez ou réduisez au minimum les éléments non essentiels à la tâche principale ou essentielle. Utilisez l’espacement pour maintenir les choses organisées. Utilisez la couleur pour attirer l’attention. Ne révélez les informations supplémentaires ou les fonctions facultatives que lorsque cela est nécessaire.
  • **Je sais comment faire ça ! ** — Facilitez l’apprentissage en réutilisant les modèles de conception d’autres applications. Les autres applications utilisant une bonne conception sont un précédent à suivre.
  • Faites le gros du travail pour moi — Simplifiez les tâches complexes. Faites en sorte que les personnes débutantes se sentent experts. Créez des moyens par lesquels vos utilisateurs peuvent se sentir naturellement responsabilisés par votre logiciel.

… Puissant lorsque nécessaire

Puissance et flexibilité. Les logiciels de KDE permettent aux utilisateurs d’être créatifs sans effort et productifs de manière efficace.

  • Résoudre un problème — Identifier et rendre très clair pour l’utilisateur à quel le besoin on répond et comment.
  • Toujours en contrôle — Ce qui peut être fait, ce qui est se passe et ce qui vient de se passer doit toujours être clair. L’utilisateur ne doit jamais se sentir à la merci de l’outil. Donnez à l’utilisateur le dernier mot.
  • Soyez flexible — Fournissez des valeurs par défaut raisonnables, mais envisagez des fonctionnalités facultatives et des options de personnalisation, n’interférant pas avec la tâche principale.